Rechercher
  • ilaraephe

A linguistic journey to the Caucasus - and beyond

Jeudi 19 novembre / Thursday November 19th 2020

20h00 (Paris Time)

Pr. Bernard Comrie


The three indigenous language families of the Caucasus present fascinating structures that enable us to test the limits of human language. One feature from each of the three families will be discussed, in comparison with more (and less) familiar languages. Some East Caucasian (Nakh-Daghestanian) languages rephrase reciprocal constructions like we know each other as each other knows us. West Caucasian (Abkhaz-Adyghe) relative clauses go a stage beyond the typologically unusual mainstream European type the people with whom we left. In Georgian (Kartvelian family), the word for ‘thousand’ is literally ‘ten-hundred’, an apparently unremarkable fact that nonetheless leads to a fundamental rethinking of the structure of numeral systems.


Version française : 


Un voyage linguistique dans le Caucase - et au delà

Les trois familles de langues autochtones du Caucase présentent des structures fascinantes qui nous permettent de tester les limites des potentialités du langage humain. Dans cette conférence, un trait caractéristique de chacune des trois familles sera présenté et discuté, en comparaison avec des langues plus (et moins) familières.

Certaines langues du Caucase de l'Est (nakh-daghestaniennes) reformulent des constructions réciproques comme nous nous connaissons les uns les autres en nous les uns les autres nous connaissons. Les propositions relatives du Caucase occidental (abkhaze-adyghe) sont formées de manière encore plus typologiquement inhabituelle que celles des langues européennes standard, dans lesquelles on trouve des structures du type les gens avec lesquels nous sommes partis. En géorgien (famille kartvelienne), «mille» se dit littéralement «dix-cents», un fait apparemment banal qui conduit néanmoins à repenser fondamentalement la structure des systèmes numériques.

62 vues